Un Kfé ambulant avec les Fabriqueurs

Toujours à l’affût d’un abri pour le MalaKfé, les membres de l’association envisagent aussi d’aller à la rencontre des habitants. Etre présent dans les quartiers de la ville, déambuler dans les rues d’une façon attractive, cette idée de Kfé «en bullant» titille certains adhérents depuis le début du projet.

De la synergie associative

Un premier contact avec les Fabriqueurs est à l’image des actions participatives et transversales que le MalaKfé souhaite mener avec les associations locales. L’idée de co-construire une machine roulante enthousiasme les deux associations.

Début décembre, les Fabriqueurs réunissent leurs adhérents et ceux du MalaKfé, dans les locaux de Casaco pour une séance de brainstorming. Il s’agit de définir les contours du futur engin, de l’imaginer et d’établir un cahier des charges pour sa construction. Grégoire anime la soirée : «Les idées les plus farfelues sont les bienvenues».

Soyons utiles : rêvons !

Les idées fusent du côté du MalaKfé : «un vélo-triporteur avec un bar dépliant»… «un espace de stockage pour la vaisselle et les boissons»… «un transport écolo»… «un petit frigo et de l’eau chaude»… «des meubles pliants et un toit»… «une banderole» … «fabriqué entièrement avec du matériel de récupération»… Les Fabriqueurs, plus réalistes rappellent que le poids ajouté à la machine ne doit pas excéder les 70 kgs si l’on veut que les freins soient efficaces. Il faut aussi songer à la manière d’alimenter les machines (frigo, etc.). Pourquoi ne pas envisager un tuk-tuk avec un moteur de scooter qui permettrait de transporter davantage de matériel ?

Soufflons un peu…

Voilà de quoi gamberger pour un cahier des charges aussi précis que possible. Il faut aussi penser à l’homologation de la roulotte, aux autorisations municipales liées à l’usage de la voirie. Il restera encore à financer ce rêve… En y réfléchissant, ça fait beaucoup de projets motivants, mais pourra-t-on tout mener de front ?

Sans abandonner cette belle idée de ballades en Kfé, à la rencontre des habitants de Malakoff, les adhérents consultés préfèrent se concentrer sur le lieu fixe et espèrent reprendre ce train-là, après l’été !

MalaKfé –  7 janvier 2018

©2019 Association MalaKfé

[kleo_social_icons]